L'intégration de la pleine conscience (mindfulness) en psychothérapie est une intégration essentielle

Depuis quelques années, l'exercice de la pleine conscience ou mindfulness, s'est imposé comme un outil thérapeutique essentiel dans la guérison et l'amélioration de nombreux symptômes physiques et surtout psychologiques, en particulier ceux en rapport avec le stress, l'anxiété, les troubles du sommeil, la dépression, etc.
C'est le mérite de deux livres  - « Méditer, c'est se soigner » du Dr Rosenfeld et « La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression » écrit par un collectif de chercheurs en psychologie - de poser la méditation et la thérapie par la pleine conscience - études scientifiques à l'appui -, comme un incontournable.
Pour moi aussi, c'est un incontournable de la psychothérapie intégrative, non seulement comme une thérapie anti-stress ou anti-dépression, mais comme un moyen d'accès essentiel à notre dimension transpersonnelle, telle qu'en autres, Ken Wilber a voulu la définir.

Voici le compte rendu du livre du Dr Rosenfeld, que j'ai écrit pour le magazine "Spasmagazine".
Voir aussi l'article sur la pleine conscience écrit dans le magazine "Santé Intégrative" n°13, dans une série d'article sur les paradigmes de la psychothérapie intégrative.
Voir aussi sur mon blog les nombreux articles consacrés à la pleine conscience et à la méditation dans une perspective et une intégration psychothérapeutique.

"Méditer, c'est se soigner” Dr Frédéric Rosenfeld Editions les arènes
La parution de ce livre est une bonne nouvelle pour plusieurs raisons. Il manquait en France un travail exhaustif sur les bienfaits de la méditation dans le domaine de la santé, c'est chose faite avec ce livre. Il nous manquait aussi un ouvrage capable de faire le point de manière complète sur les rapprochements entre les sciences (surtout neurologiques avec l'imagerie cérébrale) et les expériences de méditation. Enfin, dans le domaine de la réduction du stress et de ses symptômes (angoisse, anxiété, panique, etc...), ce livre montre de manière claire et convaincante, toutes les qualités thérapeutiques de la méditation, en s'appuyant bien sûr sur les travaux du Dr Jon Kabat-Zinn, qui depuis longtemps utilise, outre-atlantique, ces techniques dans sa clinique de réduction du stress (cf. la critique de son livre traduit en français « Où tu vas, tu es »).
Bref, ce livre est un plaidoyer pour une pratique laïque de la méditation délivrée de tous ses arrières fonds culturels-orientalistes et pour l'intoduire comme un outil essentiel de toute psychothérapie intégrative, ainsi que nous le montre le Dr Rosenfeld dans sa pratique de médecin psychiatre.
Pour cette intégration de la méditation dans le champ thérapeutique, il faut d'ailleurs rendre hommage aux TCC (Thérapies Cognitives et Comportementales), qui dans leur souci de pragmatisme ont bien reconnu l'efficience de la méditation et travaillent actuellement à en divulguer les méthodes et les techniques en Europe. Ainsi, saluons la sortie du livre « La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression » avec une préface de Christophe André et Matthieu Ricard, aux éditions belges De Boeck, ouvrage destiné aux professionnels qui voudraient approfondir la méthode mise point par Jon Kabat-Zinn.

La thérapie de la pleine conscience représente une remarquable intégration, celle d'une approche orientale basée sur la méditation bouddhiste (principalement vipassana et zazen) intégrée à une approche occidentale basée sur l'expérimentation scientifique rigoureuse (voir en particulier les travaux de Jon Kabat-Zinn dans sa clinique de réduction du stress). Voici ce que ce dernier dit de cette intégration, dans la préface du livre "La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression" :

"La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression" est pour moi un livre source. Ce livre unit pour la première fois ce qui, dans l'opinion habituelle, relève des pratiques et perspectives méditatives orientales (dans ce cas la méditation en pleine conscience) à des pratiques et épistémologies occidentales (dans ce cas, la thérapie cognitive), pour en faire une synthèse nouvelle et bien ficelée. Cette nouvelle approche thérapeutique a été développée pour soulager la souffrance humaine, spécialement la souffrance émotionnelle qui afflige les gens souffrant de dépression. Elle a été également développée pour étendre notre compréhension et le traitement de la dépression. Les implications de ce travail vont toutefois au delà de la dépression et offrent des ouvertures qui peuvent s'avérer utiles sur les plans théorique et thérapeutique dans toute une série de troubles affectifs."
Jon Kabat-Zinn préface de "La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression" éditions De Boeck 2006

Il faut saluer les traductions de deux gros livres majeurs de Jon Kabat-Zinn "L'éveil des sens" éditions Les Arènes 2009 et "Au coeur de la tourmente, la pleine conscience" chez de Boeck 2009

Au sujet de cette intégration de la méditation et de la pleine conscience en psychothérapie et en médecine intégrative, voir aussi les pages consacrées à Thierry Janssen et à David Servan-Schreiber

Voir aussi le best seller de Christophe André "Méditer jour après jour" paru en 2012 et le livre destiné à la sensibilisation des enfants à la pleine conscience " Calme et attentif comme une grenouille" de Eline Snel.

voir aussi les pages consacrées à Charlotte Joko Beck et à Eckhart Tolle, pour leur présentation d'une nouvelle spiritualité simple et laïque, reliée à la vie actuelle, proche à mon avis de ce courant de la pleine conscience.

A noter qu'une association s'est créée en France pour le développement de la "Mindfulnesse" avec un site internet