Héraclite l'Obscur est d'une grande lumière

quand il tente l'intégration de la réalité profonde du monde.


Héraclite, c'est le versant méprisé, nié, refoulé de la culture occidentale depuis 25 siécles - cette culture qui a choisit Platon et surtout Aristote pour s'enorgueillir de la Raison appliquée à la plate  matérialité des choses.
Mais maintenant que nous sommes embourbés dans la crise généralisée, grâce à cette culture qui nous a séparé du foisonnement multiforme de la vie,

Héraclite l'Obscur revient en force,
et les lumières de ses «fragments» n'ont jamais été aussi éclatantes pour s'intégrer avec bonheur aux nouveaux paradigmes de l'esprit intégratif :

la vision d'un Tout, (l'Unique) comme fondement du monde et de la réalité,
le mouvement incessant, l'impermanence de tous les phénomènes, rebelles à toute catégorisation figée,
l'harmonie invisible de la réalité en profondeur, en dessous des apparences contradictoires,
l'harmonie et la complémentarité des contraires.

Rien n'est plus actuel. Nietzsche et Heidegger ne s'y sont pas trompés en le réhabilitant.
Voici quelques fragments particulièrement intéressants traduits et commentés par Jean Bouchart d'Orval en livre de poche, aux éditions Le Relié:

L'Unique est cela qui est sage 4 (41)
La foudre gouverne toute chose 5 (64)
Avoir l'esprit clair est la plus haute vertu ;
la sagesse consiste à parler de la réalité telle qu'elle est
et agir selon notre nature véritable, en demeurant à notre écoute. 10 (112)
La loi c'est aussi avoir confiance en la volonté de l'unique 25 (33)
Sur le tracé circulaire, le commencement et la fin se confondent 32 (103)
Le plus sage des hommes ressemble, en sagesse, à un singe devant Dieu 50 (83)
Lumière éclatante : l'âme sèche, la plus sage et la meilleure 60 (118)
Les dormeurs sont les artisants et les instruments de ce qui arrive dans le monde 78 (75)
Les opposés s'accordent ; de ce qui diffère vient la plus belle harmonie 111 (8)
Les hommes ne comprennent pas qu'en se contredisant les choses s'accordent 112 (51)
L'harmonie invisible surpasse celle qui saute aux yeux
On ne peut entrer deux fois dans le même fleuve 125 (91)
Le soleil est nouveau chaque jour 126 (6)
Tout s'écoule 130


Voici aussi un passage du livre d'Osho Rajneesh sur Héraclite : «L'harmonie invisible»

"Il y a 25 siècles le Bouddha Gautama et le maître Jain Mahavira naissaient en Inde, Lao-tseu et Chuang-tseu en Chine, Zarathustra en perse, Héraclite en Grèce... Jamais sans doute cette planète ne fut à ce point lumineuse.
Aujourd'hui, nous nous acheminons vers une nouvelle ère de dégel, de fluidité. Les choses révolues sont vidées de leur substance ; le passé n'a plus de sens pour l'homme contemporain et l'avenir est un immense point d'interrogation. L'opportunité est offerte à l'humanité de changer de cap, comme jadis au temps d'Héraclite. Le fleuve de l'existence va couler de nouveau pleinement et emporter aisément ceux qui s'y baigneront. Vous avez de la chance de vivre en ce temps de liquéfaction. Tout périclite, les certitudes ataviques sont emportées, les principes et les valeurs anciennes sont usés et de nouveaux schémas ne sont pas encore mis en place.
Mais soyez vigilant, l'effervescence ne durera pas, l'homme supporte mal de vivre sans garde-fou, dans l'insécurité. La sclérose reprendra ses droits, comme toujours.

Héraclite était un être merveilleux, une des plus belles âmes qui ait jamais existé. On l'a appelé Héraclite l'Obscur. C'est une erreur. Mais il est vrai que pour le comprendre, il faut accéder à une nouvelle façon d'être, ce qui n'est pas facile.
Les gens peuvent être classés en deux catégories. Les plus nombreux n'écoutent qu'Aristote.
Aucune mutation intérieure n'est exigée des aristotéliciens ; il leur suffit de suivre un enseignement quelconque, de mémoriser des informations, d'acquérir une habileté intellectuelle. Pour comprendre Aristote, vous pouvez rester ignorant de votre propre nature et vous contenter de ce que votre mental appréhende, le monde dit objectif. Il n'est pas nécessaire d'approfondir votre intelligence consciente, le monde intérieur du sujet. Aristote n'est pas déroutant. Moyennant quelques efforts, tout être humain peut apprendre son mode d'appréhension : le raisonnement.
Avec Héraclite, on s'aventure en terre inconnue. Le savoir et l'érudition ne servent à rien. Héraclite est limpide, mais le niveau de conscience de la majorité des hommes est trop bas pour le percevoir.
En l'appelant l'Obscur, l'homme exprime sa propre cécité (...)

Héraclite effraie. Il parle de la vie et de ses apparentes contradictions. Le Bouddha, Lao tseu et les autres éveillés utilisent un langage qui vous laisse perplexe parce que la vérité est déroutante. Elle n'est ni chaos, ni logique. Elle est Logos, cosmos.
Essayez de comprendre ce que signifie ce terme Logos. IL figure dans les fragments de l'enseignement d'Héraclite qui nous sont parvenus.Ce que vous appelez "réalité" n'est pas la "vérité". Votre réalité (de res en latin, qui veut dire objet) est une chosification, une objectivation de la réalité. Par le biais de son mental, de sa psyché, l'homme non éveillé scinde la vérité en sujet (le "moi") et objets (le "non-moi"). Sa raison émet des hypothèses et ratiocine sur la nature des phénomènes ; elle est binaire, réductionniste, déformante.
Le Logos désigne la vérité elle-même, la nature ou l'essence de tout ce qui existe, et non leur interprétation. Le Logos est existentiel. L'existence est un mystère, un paradoxe. Ce que vous appelez "vie" est un processus mis en route à la naissance qui inclut la mort. Vous êtes vivant-mourant, car vie et mort sont deux aspects d'un seul phénomène, d'un seul processus.

Osho Rajneesh "L'harmonie invisible" Les éditions du Gange 1996 (épuisé)
                Ce livre vient d'être réédité avec bonheur en 2015 aux éditions Almasta