Osho intégre méditation et créativité

La créativité, selon Osho, provient d'un état d'être, d'un état méditatif, sans ego, vide et ouvert sur la plénitude de l'être. On pourrait dire aussi, un état complétement intégré à l'être et au Tout. Alors tout est possible, tous les potentiels créatifs, toutes les intégrations nouvelles, peuvent éclore et participer à la cocréation du monde. En ce sens, les artistes authentiques, qui font réellement oeuvre de création, sont proches des mystiques; mais en ce sens aussi, n'importe qui, expérimentant cet état d'intégration suprême, peut devenir créatif et créateur dans son domaine d'élection.

“C'est cela l'état de créativité. On peut dire que c'est sa qualité fondamentale – être en harmonie avec la nature, être en accord avec la vie, avec l'univers.
Lao Tseu lui a donné un beau nom, wei-wu-wei, l'action par l'inaction. C'est le paradoxe de la créativité. Si vous regardez un peintre peindre, il est bien sûr actif, tout à fait actif, follement actif – il est tout action. Ou si vous regardez un danseur danser, il est tout action. Et pourtant au plus profond, il n'y a aucun acteur, personne n'agit, il n'y a que silence. C'est pourquoi je dis que la créativité est un état paradoxal.
Tous les états de beauté sont paradoxaux. Plus vous allez haut, plus vous pénétrez les profondeurs du paradoxe de la réalité. L'action suprême liée à la relaxation suprême – en surface, une grande action se passe, en profondeur rien ne se passe, ou bien seulement rien se passe. La créativité, c'est plier devant un pouvoir qui n'est pas le vôtre, c'est s'abandonner à un pouvoir qui vous dépasse. La méditation est créativité. Quand l'égo disparaît, votre blessure intérieure disparaît; vous êtes guéri, vous êtes entier – l'égo est votre maladie. Lorsque l'égo disparaît, vous n'êtes plus en sommeil, vous vous mettez à couler. Vous coulez dans l'immensité du flux de l'existence.
L'ego est votre mort et la mort de l'ego est le commencement de votre vraie vie. La vraie vie est la créativité.
Vous n'avez aucun besoin d'aller dans une école pour étudier la créativité. Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'aller en vous et d'aider l'ego à se dissoudre. Ne le soutenez pas, ne le renforcez pas, ne le nourrissez pas. Dès que l'ego n'est plus, tout est vérité, tout est beau. A ce moment-là, tout ce qui arrive est bon.
Je ne dis pas que vous deviendrez tous des Picasso ou des Shakespeare. Je ne dis pas ça. Certains d'entre vous deviendront des peintres, d'autres deviendront des chanteurs, d'autres des musiciens, quelques uns des danseurs – là n'est pas la question. Chacun de vous deviendra créatif à sa façon. Vous serez peut être cuisinier, mais avec créativité. Ou peut être balayeur de rue, mais avec créativité(...)
Chacun peut être créatif, si chacun est méditatif et sans ego : dieu coule à travers lui. Dieu se met à prendre forme selon ses capacités, selon son potentiel – alors tout est bon”.
Osho “Créativité” Editions Almasta